santé, beauté, bien être parent enfant ado conseils parent enfant ado activités et diy (so it yourself) parent enfant ado forums parent enfant ado grossesse mode deco

mes angoisses commencent

Répondre au message
Pages : 1 2
july60250
3036 messages
Posté le 14/09/2010 à 21:59 Citer le message

Les filles j'ai une tite question.
Avez vous parlé avec vos hommes de la possibillités d'avoir un enfant malade ou non?

Avec mon mari nous avons deux avis contradictoires.
Pour lui si je suis enceinte et que notre bébé, a une malformation ou une trisomie ou autre maladie grâve, il ne voudrait pas qu'on garde le bébé. Il pense que ce n'est pas une vie pour un etre humain.

Et moi bien évidement je pense tout le contraire, sur que c'est pas facile, mais je me voit pas avorter d'un enfant sain ou non, surtout avec les difficultés que l'on rencontre pour avoir un enfant.

Je me dit que si j'avorterais, ou non, notre couple empatirais, car nous n'aurions pas respecter nos désires.
Alors depuis quelques temps avec le mariage passé je repense a notre envie de bébé, et sa me fait un peu peur a vrai dire.

Je trouve cela bien d'en avoir discuter, mais sa ne nous avance pas plus et du coup sa m'angoisse.
Mes 2 rayons de soleil
. Noah 02/06/11
. Clara 05/04/13
Kola Administreur du site
2048 messages
Posté le 15/09/2010 à 08:30 Citer le message

Nous on sait que si on a un enfant malade, et bien j'avorterai car c'est une épreuve pour nous et puis pour lui. Chacun a sa vision des choses mais moi, je pense que ce n'est pas une vie pour lui, ni pour les parents non plus. Je connais des parents qui ont leur enfant très malade, ils passent leur vie à l'hôpital, tout le monde souffre. J'ai vu la mère de mon mari dans le coma pendant 1 an à souffrir. Elle voulait partir, elle avait écrit une lettre plusieurs années auparavant en demandant qu'on la débranche si un jour elle se retrouve dans un état qu'elle ne supporterait pas. On s'est battu avec les médecins et les avocats pour la laisser partir comme elle le voulait, mais finalement, elle est partie toute seule. Je comprends que ce serait une décision difficile à prendre surtout que tu attends cela depuis longtemps mais moi mon choix est déjà fait si je suis face à cette situation. Je n'ai pas envie de voir mon enfant souffrir du regard des autres, de la compassion des autres, être mal dans sa peau, et nous en vouloir de lui avoir donné naissance, etc. A mes yeux, ce serait un geste d'amour que de ne pas le garder. Je dis bien "à mes yeux" car je sais que d'autres ont une vision différente que je respecte.
Maman comblée par deux amours : Pauline (16/05/13) et Antoine (25/10/16)
laly Administreur du site
4111 messages
Posté le 15/09/2010 à 08:56 Citer le message

Nous en avons parlé aussi avec mon mari.
nous étions d'avis que si un problème était décelé pendant la grossesse, nous ne la mènerions surement pas à terme. Mais nous avons toujours été conscients que cette discussion, si elle est importante et nécessaire, ne répond pas complètement à la question car on ne sait vraiment comment on peut réagir dans une telle situation que quand on a connu la grossesse. C'est un état d'esprit tellement à part que les décisions ne sont plus prises de la même façon.

il ne faut pas t'angoisser comme cela July.
laeticia
2203 messages
Posté le 15/09/2010 à 09:17 Citer le message

Nous aussi nous en avions discuté, et forcément lorsque l'on souhaite un enfant c'est une peur que l'on redoute. Nous ne nous sentions pas capables d'assumer une telle maladie, il est vrai qe notre désir d'enfant était fort et que cela faisait longtemps que nous en voulions un, mais si le cas c'était présenté nous ne l'aurions probablement pas gardé, car il y a trop de souffrances de part et d'autre, et la vie avec un enfant handicapé est complètement différente.
La décision appartient à chacun et personne ne doit être jugé pour cela, car c'est extrêmement délicat, mais ne t'angoisse pas avec cela Julie, il n'y a pas de raison qu'une grossesse future se passe mal, les choses sont suffisamment difficiles lorsque le cas se présente. Il est important d'en parler, mais il ne faut pas se focaliser dessus car heureusement la majorié des grossesses se déroulent bien avec un bébé en bonne santé.
Je te souhaite de connaître ce bonheur très rapidement et prend les choses sereinement, le moral joue énormément.


Et toutes mes félicitations et tous mes voeux de bonheur Julie !!!!!!
pitoon Administreur du site
1248 messages
Posté le 15/09/2010 à 09:25 Citer le message

je comprends vos 2 points de vue

un enfant handicapé c'est plus d'amour mais aussi beaucoup plus de contrainte pour l'enfant et pour nous et que deviendra t il après nous?
mais en même temps comment vivre l'avortement d'un enfant qu'on a voulu et qu'on aime déjà..

j'ai toujours eu cette peur d'un enfant malade, dans ma famille y'en a eu, et je connais la difficulté du quotidien mais aussi de leur survivre
cependant, je suis convaincu que je n'aurais su avorter..

par rapport au couple, avorter ou garder peuvent causer des désagréments voir même la rupture, c'est vraiment difficile comme annonce et comme choix
j'espère que tu ne l'auras jamais à faire
maesa80 Administreur du site
1330 messages
Posté le 15/09/2010 à 09:32 Citer le message

Julie tu connais mon histoire et je vais te répondre un peu différemment des autres jusqu'à présent.

Lorsque nous avons parlé d'avoir un enfant avec Stéphane, c'était un peu d'accord entre nous que nous ne garderions pas un enfant trop lourdement malade ou handicapé, pour son bien à lui. Si le handicap était "moins" lourd, nous verrions le moment venu mais nous ne nous sommes pas plus posé de questions puisque "ça n'arrive qu'aux autres" pensions-nous alors.
Et puis je suis infirmière, ma belle-soeur travaille en maison d'accueil spécialisé avec des adultes lourdement handicapés, je travaille moi-même auprès de malades. Je ne voulais pas cela pour mon enfant, "l'abandonner" dans un centre toute la semaine, ne pas trouver d'école, qu'il n'est pas de vie de couple, d'enfants, ...

Passes le temps, mon ++ arrive. Et quand on nous a annoncé que Valentin avait un risque de trisomie (on ne savait pas encore laquelle, certaines étant plus graves), on était perdus. On a mis du temps à réfléchir, être sur de notre choix mais en fait, dans notre tête, on savait dès le départ que s'il s'agissait d'une "simple" trisomie 21, nous garderions le bébé car il était viable et pouvait vivre malgré tout très heureux.

Le diagnostic est arrivé. J'ai eu très très peur, on a beaucoup pleuré. Mais notre décision n'a jamais faibli alors qu'avant même cette grossesse, nous pensions ne jamais pouvoir assumer une telle grossesse. Mais c'était déjà notre fils, même trisomique.
Quand tu n'es pas confronté au problème, tu ne peux JAMAIS être sur à 100% de ta décision, de ta réaction. et nous avons radicalement changé d'avis.

Alors mon avis, c'est d'en parler sans se braquer si ton avis n'est pas le même que ton mari, juste savoir ce que pense l'autre. Et si la situation te tombe dessus, tu auras un choc, mais tu aviseras seulement à ce moment là parceque tu ne peu pas savoir quelle sera la maladie, le handicap et si tes sentiments seront toujours les mêmes concernant ton avis.

En gros, c'est bien de se poser la question, je crois d'ailleurs avoir fais réfléchir beaucoup de mes amis et famille sur le sujet et c'est un bien car quand ça arrive dans votre vie sans en avoir parlé avant, ça doit être un énorme poids dans la vie de couple. Moi je sais que ça nous a renforcé mais il y a bien des couples que ça peut briser par incompréhension.

c'est bien d'en parler... mais stop Julie maintenant. Tu n'y penses plus, la plupart des grossesses se passent bien alors pas la peine de se miner avant.

Bisous.
Zaza Administreur du site
424 messages
Posté le 15/09/2010 à 09:56 Citer le message

De notre côté, on le garderait si ça ne touche pas des organes vitaux et qu'il est viable.
Je ne conçois pas de pouvoir avorter d'un petit être, je n'aimerai pas avoir un pouvoir de vie ou de mort sur un bébé.
Je ne pourrai pas vivre avec ça sur la conscience.

Il y a aussi des choses que l'on ne peut pas détecter ou qui s'installeront à un moment donné.
Imaginons que l'enfant qui est né est en fait ... sourd ?
Ou encore qu'à la suite d'un accident, il devienne handicapé ?
Il faudra alors bien faire avec.
july60250
3036 messages
Posté le 15/09/2010 à 10:35 Citer le message

Merci pour vos avis, les filles, il est vrai que la question ne se pose pas, et j'espère que sa ne sera jamais le cas.

Citation:
Et toutes mes félicitations et tous mes voeux de bonheur Julie !!!!!!

Merci Laetitia, c'est gentil
Mes 2 rayons de soleil
. Noah 02/06/11
. Clara 05/04/13
bbmétiss
144 messages
Posté le 15/09/2010 à 10:37 Citer le message

Il en a été question pour nous aussi. On ne se voyait pas élever un enfant trisomique. J'ai d'ailleurs fait une amniocentèse car le résultats de la prise de sang n'était pas bon et il y a un cas de trisomie dans la famille de mon conjoint.
Malgré le fait d'avoir eu du mal a consevoir notre enfant il était clair que nous l'aurions pas gardé. Je préferais pas en avoir que d'en avoir un et handicapé ou malade. Je l'aurais très mal vécu.
ptitchat6231 Administreur du site
2742 messages
Posté le 15/09/2010 à 10:53 Citer le message

Je suis ou plutot on est du même avis que la majorité... nous avions choisi en cas de problème de mettre un terme à la grossesse, je connais que trop mieux la vie avec des personnes handicapés (moteur ou physique) à plus ou moins grande échelle et ce n'est une vie pour personne alors quand on a le choix je pense qu'il faut limité les souffrances de chacun mais là aussi c'est mon avis.

Et comme le dit vivi la grande majorité des grossesses se passent sans problème alors arrête de penser à ça...

Bisous ma toute belle
Répondre au message
Pages : 1 2
Rester connecté Mot de passe oublié ?  
mode femme, homme, enfant et linge de maison
diy trophée enfant tigre chevet cerise
lit princesse gourmandise patère bois nuage ferm living
Ouiii.com, le site pour préparer toutes vos jolies fêtes

 
Ouiiin.com est déclaré à la CNIL : N°1276454. Mentions légales - Forums mariage et jolies fêtes